Constance et Mehdi Le journal

Dans le journal, nous publierons des textes et des images aussi souvent que possible. Le journal fonctionne un peu comme un blog, tu as la possibilitÚ d'Úcrire des commentaires pour chaque article (les articles sont triÚs par pays).

Tout par ordre chronologiqueVietnamFranceJordanieSyrieOuzbekistanTurquieKirghizstanChineLaosCambodgeThailandeAustralieNouvelle ZelandeArgentine

Vietnam
le mal des transports
postÚ le : 18/01/2007
Nouvel an

C'est dans un bain de larmes que nous quittons le gros des troupes. Apres 15 jours de periple en famille, nous nous retrouvons tout seuls ou presque... Mathilde reste avec nous une semaine, pour assurer la transition entre une vie de groupe et celle de vieux loups solitaires.
Programme de la semaine avant nos departs respectifs, on redescend dans le sud essayer de trouver le soleil, le sable et les cocotiers. Objectif: Nha Trang, la station balneaire du Vietnam. Nos meres parties, nous pouvons retrouver notre train de vie de routards et artiste (pas nous, Mathilde) fauches, bus pourri et hotel a 8 dollars. Mais nous avons pris gout au luxe et reservons un avion pour le retour a Hanoi. On se fait vieux, 60 heures de bus en 6 jours c'est trop. Le sort en decidera un peu differemment.
Pour atteindre Nha Trang (et le soleil), c'est deux nuits et un jour de bus. Donc il vaut mieux prevoir des etapes. Nous choisissons de nous arreter a Hue. C'est le 31 decembre. Le soir, soiree tres rock and roll: sortie du restaurant (pour l'occasion) a 21h et attente devant la tele jusqu'a minuit pour le bisou traditionnel. Pas de bol il n'y a pas Arthur au Vietnam (par contre Patrick Sebastien a un succes fou dans les bus), alors nous nous rabattons sur une comedie americaine que j'ai deja oublie. Le lendemain, 1 janvier lever a 7h du mat pour un autre bus vers le sud: Hoi An, encore une ville qu'on connait. Cette fois nous n'y restons que quelques heures. Nous faisons decouvrir la ville et ses boutiques a Mathilde. Puis rebus a 18h pour arriver vers 6h du matin, enfin, a Nha Trang... sous un ciel toujours aussi desesperement gris.

C'est meme pas vrai, Mehdi est toujours pessimiste, nous passerons l'apres midi a la plage sous un beau soleil et sous le feu incessant des "buy something?","cigaret, postcards, fruit, cannabis, picture of Van Gogh, a white elephant, want to party tonight?". Nous avons calculer un vendeur ou euse toutes les 20 secondes. Je sais qu'ils n'ont pas le choix pour vivre, je suis vraiment navree d'avoir ete souvent tres desagreable avec eux, mais il arrive un moment ou on atteint la saturation. Un truc pour quelqu'un qui voudrait aller s'installer la bas, vendre des tee shirts "NO THANK YOU!". On a verifie, ca n'existe pas encore.

Les jours suivants le temps se degrade, les rouleaux (de printemps) sont de plus en plus gros et un vent a decorner les buffles fait tanguer, la nuit, notre hotel-tour. Le jour de notre retour en avion vers Hanoi, nous prennons la navette de la Vietnam Airlines comme prevu. A l'aeroport, on nous informe rapidement que notre vol est retarde a cause des conditions climatiques puis 2 ou 3 heures apres l'heure initial de depart, nous apprennons qu'il est tout simplement annule.God, Damned.
Il est 16h, le probleme est simple: comment rallier Hanoi en moins de 29 heures delai qu'il reste a Mathilde pour attraper son vol pour Paris, sachant qu'elle enchaine directement sa journee de travail. Notre premier espoir, vite decu est que la Vietnam Airlines regle le probleme en affretant un autre avion partant d'une autre ville par exemple. Que nenni, demerden si sich, ils nous laissent sur le tarmac comme des colis abandonnes. Billets rembourses et puis c'est tout. Bye bye! Il nous reste 27 heures.
Si vous avez bien suivi vous aurez tout de suite compris que le bus est hors jeu. Une autre option s'envole (au vent). Nous allons pleurer dans la premiere agence de voyage de la rue pour qu'ils nous trouvent une solution. Il y a bien un train qui arriverait juste dans les temps (s'il n'est pas en retard) et qui partirait dans trois heures.
- Y a t'il des places?
(telephone)
- OK, il y en a, je pars les chercher, reviendez dans une demi heure.
On souffle un peu bienheureux quand meme de s'en sortir (malgre le fait qu'on va passer 24 heures assis dans un train) et allons boire un fruit shake et manger un pancake au cafe des amis.
Une demi heure apres:
- Pas de billets, le train est complet.
Apres effusion de larmes, arrachage de cheveux, pied de grueage, regard de chien battu, la jeune femme se ressaisit de son telephone. Il y a bien une derniere solution mais qui a tout de l'arnaque. Le genre plan foireux, ca sent mauvais a des kilometres a la ronde. Un intermediaire: Mr X, nous emmene a la gare, discute avec le "conducteur", ce dernier nous embarque dans sa locomotive ou il y aurait 3 places tout confort (salle de bain, toilettes...). Hum, Hum. Bien sur on paie une commission en plus du tarif du billet mais pas de ticket. Hum Hum Hum. Pour cela il suffit de revenir a l'agence une demi heure avant le depart du train ou Mr X viendra nous chercher sur son scoot. Okay. N'ayant aucune autre solution en vue nous lancons un " a tout a l'heure" peu convaincu.
Nous essayons de contacter la Vietnam Airlines pour tenter de decaler le vol de Mathilde, nous sommes samedi en fin d'apres midi. Bien sur tout est ferme. Nous avons une illumination, on a qu'a appeler en France (ou il est 5h de moins). Mais ces faignants de francais ne travaille meme pas le samedi. En desespoir de cause nous appelons l'agence qui a vendu les billets. Ils ne peuvent rien faire de mieux que de decaler le retour d'une semaine. Bof, ca n'enthousiasme pas trop Mathilde de rester a Hanoi toute seule une semaine. Alors vaille que vaille, advienne que pourra, nous choisissons la peste plutot que le cholera et attendons Mr X a l'agence.

Tout le monde se regarde comme des chiens de faience, l'heure tourne. Puis finalement Mr X arrive sur son scoot, tel le sauveur et nous emmene a la gare. Retournement de situation, finalement il y a des vrais billets (officiels) avec des vraies places assises, dans un compartiment voyageur (donc pas avec le conducteur). Tant pis ca aurait pu etre drole. Nous passons 24h dans un train assez confortable, surement plus qu'un TGV de la SNCF, plus de place pour les jambes, siege inclinable et plateau repas. Le grand train quoi! Encore mieux nous arrivons a l'heure.
Dernier avatar, une controleuse recupere les billets a la sortie de la gare. Mathilde a le sien. Nous non, ils sont bien quelques part mais ou donc? Alors la "c'est la goutte d'eau qui met le feu aux poudres". C'est pas une controlleuse qui va ruiner notre voyage. Passage en force.

Mathilde attrape un taxi juste a l'heure. Au revoir un peu chamboule. Un truc de dingue comme elle dirait.

Nous avons une derniere nuit a Hanoi ou nous faisons les courses en prevision du trek de 6 jours (l'Overland Track) de Tasmanie:
- 24 soupes de nouilles au poulet et aux crevettes
- 1kg de raisins secs
- The
- Nescafe au lait
- qui s'ajoute a notre saucisson et M&M's de France
- Bonnets et gants
Nous sommes loin de nous douter que la bas a Sydney la douane est redoutable contre les produits alimentaires! Court dodo et on enchaine pour 24h d'avion et d'aeroport! Youpi c'est la belle vie. Hanoi, Bangkok, Duty Free, sieste, reduty free (faut bien s'occuper), feuilletage du Lonely Planet d'Australie, premieres sueurs froides (quoi 40 euros la chambre sans salle de bain!), cafe, embarquement, Sydney...

Reussirons nous a passer nos victuailles? Vous le saurez au prochain episode. En attendant on vous laisse faire vos pronostics, passera, passera pas?

images (7)
commentaires (0)
Un air de famille
postÚ le : 31/12/2006
Bateaux a la baie d

Cher Public, tu pensais sans doute que nous avions disparu corps et biens a Bangkok, devores par un Hi Guy en furie, vexe par le portrait realise par Mehdi, qui comme le dit sa propre mere est completement "rate et moche comme un pou!". Que nenni. Nous quittames Bangkok pour Hanoi, tout febriles a la perspective de retrouver nos familles apres neufs mois de vie a deux.

Reception de la famille :

En trois temps (pourquoi faire simple?). D'abord les Ferry (je demande la mere : Veronique, alias Mamie O et la fille ainee : Pauline alias mon coeur) et les Ben Mansour (je demande le beau-frere : Hassan, alias mon coeur et la petite niece : Yasmine, alias la louloutte). Puis la mere Sine (Claudine, alias Respectez les consignes!) et enfin (bien plus tard, parce qu'une vrai star doit savoir se faire desirer) Mathilde (alias une etoile est nee). Tout le monde se retrouve, instant d'emotion. Nos meres sont rassurees : Nous n'avons ni l'air de zombis, ni l'air de clodos malgre la perte de poids et les trous dans les pantalons (message personnel : A y est, y sont repares). En revanche, il y en a une qui a bien change, c'est la petite Yasmine. Constance est persuadee qu'elle l'a reconnu, bien que nous soyons partis lorsqu'elle avait trois mois.

Motobylettes et pedalos :

Hanoi est de loin la ville la plus encombree que nous ayons vu par les deux roues a moteur, egalement appeles "motobylettes" par un de nos guides. Il y en a partout : sur la chaussee dans tous les sens et sur les trottoirs. Il faut se resoudre a marcher au milieu de la route en jouant des hanches comme un matador dans l'arene pour eviter d'etre enguidonnes et jetes a terre par les monstres vrombissant. A la recherche d'un peu de calme, nous nous refugions sur le grand lac de l'ouest, portes par de delicats pedalos en forme de cygne au milieu de la jeunesse Hanoienne qui vient ici pour (rou)couler

Hue sous la pluie :

En famille, nous nous embourgeoisons : Hotels de categorie moyenne avec douche chaude (truc de dingue!) et transport en avion. C'est donc par les airs que nous arrivons a l'ancienne capitale imperiale de Hue, la citee des nuees. Et oui a Hue, c'est pluie et K-Way Cape de pluie violette pour Claudine, fushia pour Pauline sont les seules touches de couleur de nos photos. Ballade en bateau sur la riviere parfumee, visite des tombeaux imperiaux de la derniere dynastie (Nguyen) et premiers pas dans l'apprentissage du maniement des baguettes pour les mamans.

Les sacs de la ville de Hoi An :

Dans notre folie des grandeurs nous grimpons d'un echelon en louant un bus complet pour 6 personnes afin de rejoindre Hoi An par la route Mandarine. Premiere ballade au bord de la mer (de Chine), visite du musee de Danang ou nous decouvrons l'art Chams, les ennemis des Khmers, representes comme les vilains sur les bas reliefs d'Angkor. Hoi An est une charmante petite bourgade loin de l'agitation de la capitale. C'est un ancien port de commerce tres florissant, baigne de cultures chinoises, japonaises et vietnamiennes. Tout le vieux centre au bord de la riviere est un enchantement de vieilles maisons traditionnelles. C'est aussi le paradis du shopping. Les rez de chaussee se partagent entre tailleurs et artisanats. Certains feront une razzia de sacs tous plus jolis les uns que les autres, tandis que d'autres se feront litteralement pietiner par des masseuses aux mains et pieds de fer.

La belle nuit de noel en Indochine :

Avec Mathilde fraichement arrivee (mais pas tres fraiche), nous passons le reveillon de Noel au restaurant Indochine, une des meilleures tables d'Hanoi (peut etre notre meilleure depuis neuf mois). Allez voir le menu pantagruelique dans la rubrique cuisine, mais epargnez vous ce supplice le 1er janvier si vous etes vous memes en convalescence apres les orgies de fin d'annee. Tout le monde, pour l'occasion a fait des efforts de presentation mais Yasmine avec sa petite tenue vietnamienne remporte la couronne de reine de la soiree. Son pere, lui meme en T-Shirt noir tres elegant (et encore non barbouille de petit pot) emporte l'echarpe de premier dauphin.

Halong Bay sans bebe :

Le planning etant un peu charge pour une petite fille qui n'est pas encore capable d'aligner un mot completement, nous laissons les deux laureats du concours de beaute au milieu des motobylettes pour nous reposer a la baie d'Halong. Nous optons pour une formule cle en main "no prise de heading" : bussing, boating, kayaking, trekking, sunseting, eating and sleeping (all included, except extraing). La baie d'Halong, c'est beau et puis c'est grand, ce qui dilue un peu les centaines de bateaux a touristes. Tout aurait ete idyllique sans un tragique episode sur l'ile des singes (la bien nommee). Alors que Claudine s'apprete a partir faire du kayaking avec son fiston, un singe sournois s'empare de sa canette de Sprite laissee a la garde de Mamie O qui n'aura rien vu venir! Les efforts de Constance pour arreter le coupable s'arreteront au pied de l'arbre sous une gerbe de Sprite. Il savait s'y prendre, le coquin n'en etait visiblement pas a son premier larcing...

Un an :

De retour a Hanoi, nous retrouvons la louloutte toute grandie du haut de ses 1 an et ses 6 dents. Nous fetons dignement cet evenement majeur autour d'un repas francais au Cafe des Arts. Musique : "Joyeux Anniversaire", version techno remix specialement pour l'occasion et soufflage de la bougie. Tout y est. Sauf les cadeaux (il parait qu'on est pret de nos sous). On se rattrapera ...pour ses 18 ans.

Tam Coc, la riviere enchantee :

Notre dermiere excursion fut a la "baie d'Halong terrestre", ou a bord de petits bateaux a rame, nous suivons le cours d'une riviere sans courant dans des paysages romantiques de pains de sucre que l'on apercoit dans le film Indochine avec Catherine Deneuve. Ici la star, c'est nous : les centaines de touristes qui se suivent a la queue leu leu, comme une immense chenille de mille rames, la danse des canards. C'est super chouette, c'est extra-fou! Truc de ouf quoi!

images (9)
commentaires (0)
FranceLire tous les articles de ce pays
Ce n'est qu'un aurevoir
postÚ le : 06/04/2006
JordanieLire tous les articles de ce pays
Le bon, les brutes et le truand
postÚ le : 30/04/2006
Plumes et palmes
postÚ le : 24/04/2006
Petraaaaa........aaaaaah.........plouf!
postÚ le : 20/04/2006
Dans la tribu de DANA
postÚ le : 15/04/2006
A Amman
postÚ le : 11/04/2006
SyrieLire tous les articles de ce pays
La vie de chateau
postÚ le : 15/05/2006
frappes au coeur... de palmier
postÚ le : 11/05/2006
Damas Khalas
postÚ le : 07/05/2006
OuzbekistanLire tous les articles de ce pays
Chiottes please ?
postÚ le : 28/06/2006
Soleil, Gloire et Beaute
postÚ le : 24/06/2006
Karakalpakie et cap a Khiva
postÚ le : 17/06/2006
Tach Ken et Barbie
postÚ le : 10/06/2006
TurquieLire tous les articles de ce pays
Da Visa Code
postÚ le : 06/06/2006
Constance prend de la hauteur
postÚ le : 29/05/2006
Cap a Dolce Vita
postÚ le : 25/05/2006
oui pour de faux, non pour de vrai
postÚ le : 18/05/2006
KirghizstanLire tous les articles de ce pays
Epilogue kirghize
postÚ le : 15/08/2006
Des chevaux et des hommes
postÚ le : 09/08/2006
Issyk Kul, Is it cool?
postÚ le : 28/07/2006
Pierre qui roule et coup de boule
postÚ le : 18/07/2006
ChineLire tous les articles de ce pays
Dames chinoises
postÚ le : 13/10/2006
Faire un demi-tour.com
postÚ le : 04/10/2006
Easy Ride sur la route du Tibet
postÚ le : 26/09/2006
les delices du Sichuan
postÚ le : 14/09/2006
Arts martiaux
postÚ le : 06/09/2006
Casse tete chinois
postÚ le : 30/08/2006
Kashi, kashi la jaunie hi han...
postÚ le : 23/08/2006
LaosLire tous les articles de ce pays
Un elephant ca trempe enormement
postÚ le : 15/11/2006
Laos de la criminalite
postÚ le : 27/10/2006
Nouvelle Frontiere
postÚ le : 21/10/2006
CambodgeLire tous les articles de ce pays
Demain, des l'Aube
postÚ le : 05/12/2006
Tristes Tropiques
postÚ le : 24/11/2006
Les pieds dans l'eau, les yeux au ciel
postÚ le : 18/11/2006
ThailandeLire tous les articles de ce pays
Les gens du voyage
postÚ le : 11/12/2006
AustralieLire tous les articles de ce pays
The Call of the Wild
postÚ le : 29/01/2007
Le diable par la queue
postÚ le : 25/01/2007
Nouvelle ZelandeLire tous les articles de ce pays
Le retour du Roi
postÚ le : 25/02/2007
Les deux tours
postÚ le : 14/02/2007
La communaute de l'agneau
postÚ le : 05/02/2007
ArgentineLire tous les articles de ce pays
Heureux qui comme Ulysse
postÚ le : 10/04/2007
Climax
postÚ le : 25/03/2007
Barbaro
postÚ le : 22/03/2007
Tango et Cash
postÚ le : 04/03/2007